Risques physiques

  Présentation des interventions

Objectifs

image-metrologie

Analyser l’activité et mesurer l’exposition des salariés aux risques physiques concernés liés:

  • au bruit,
  • à l'éclairage,
  • aux ambiances thermiques.

Situer les niveaux d’exposition aux postes de travail par rapport aux seuils réglementaires, normatifs, aux recommandations et aux bonnes pratiques. Conseiller et accompagner l’entreprise en termes de prévention et de moyens de protection (collective et individuelle) pour réduire le risque et améliorer les conditions de travail.

Demandeur

Médecin du travail, employeur, salariés ou instances représentatives du personnel (CHSCT ou DP).

Intervenant

Médecin du travail, technicien hygiène et sécurité ou assistante santé travail selon le type d’étude

Durée de l’intervention

Variable en fonction de l’étude et du nombre de postes à étudier.

Coût de la prestation

Inclus dans la cotisation annuelle (sous réserve d'une durée d'intervention inférieure à 2 jours)

Déroulés de l’intervention

Prise de contact entre l’intervenant AMETRA et l’employeur et éventuellement le ou les salariés concernés.

Etude de terrain permettant de réaliser les mesures et observations nécessaires à l’évaluation du risque étudié (métrologie, collecte d’informations et d’indicateurs, analyse de l’activité réelle, échange avec les salariés et l’encadrement). Restitution de l’étude (résultats des mesurages, diagnostic, recommandations) à l’entreprise (employeur, encadrement, responsable sécurité, membres CHSCT, salariés concernés…).

À l’issue de cette étude peut éventuellement être réalisé le suivi de la mise en place de nos préconisations.

  En pratique

Besoin d'une action ?

Pour toute demande, contactez votre médecin du travail.

Dans tous les cas, l’implication et la confiance de la direction de l’entreprise sont essentielles pour la réussite de l’intervention.

Quelques exemples

  Mesure du niveau de bruit ambiant dans un bureau paysagé (open space) et évaluation de la gêne liée au bruit (perturbation des communications et difficultés de concentration).

  Mesure des niveaux d’éclairement et de la gêne liée à l’éblouissement au sein des bureaux et espaces de travail.

  Mesure des paramètres de confort thermique en secteur tertiaire pour déterminer le pourcentage prévisible d’insatisfaits et définir les astreintes thermiques.

  Mesure du niveau de bruit des machines au sein d'un atelier et proposition par exemple de capotage sur la motorisation.